POLITIQUE D’UTILISATION DES COOKIES

Nous souhaitons utiliser des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur, afin d'améliorer le site de Land Rover et de ne mettre en avant que les produits et les services susceptibles de vous intéresser. L'un de ces cookies est essentiel au bon fonctionnement de certaines parties du site et figure déjà sur votre ordinateur. Vous pouvez naturellement supprimer et bloquer tous les cookies de notre site, mais certains éléments peuvent alors ne pas fonctionner correctement. Pour en savoir davantage sur la publicité comportementale en ligne, le type de cookies utilisés et leur suppression, veuillez consulter notre politique de confidentialité. En fermant ce message, vous acceptez que des cookies soient utilisés conformément à notre politique en la matière.

MISE À JOUR DU NAVIGATEUR

Nous avons remarqué que vous n'utilisiez pas la version la plus à jour de votre navigateur. En effectuant la mise à jour à la dernière version d'Internet Explorer, vous pourrez afficher et consulter ce site de manière optimale. Vous bénéficierez également d'une navigation Internet plus sécurisée d'une manière générale, car la mise à jour prend en compte les normes de sécurité les plus récentes.

    • A TRAVERS TOUT LE MOYEN ORIENT

      Land Rover et le Moyen Orient, une relation de longue date.

      Importés dans ce qu’on appelait alors les Etats de la Trêve, les premiers véhicules Land Rover suscitaient déjà l’engouement des familles royales des différents émirats. Les cheikhs appréciaient tout particulièrement l’aptitude des Land Rover à parcourir les moindres recoins de leur territoire, et ce, alors que les Emirats Arabes Unis n’existaient pas encore. Il semble même que l’aéroport de Charjah ait eu des Land Rover dès 1948, lorsqu’il servait encore de base à la RAF.

      Dans les autres régions du Golfe, la famille Zayani de Bahreïn importait déjà des Land Rover dès 1949. Land Rover allait aussi devenir un équipement de base de l’armée Jordanienne à la même époque.

      Lors de la découverte de pétrole dans la région, la plupart des recherches de nouveaux gisements étaient effectuées dans des zones reculées, uniquement accessibles grâce aux qualités exceptionnelles des véhicules Land Rover.

      A plus d’un titre, les Séries II et III ont joué un rôle décisif dans l’exploitation des ressources naturelles de la région ; et leur contribution à la prospérité qui en a découlé explique sûrement leur popularité persistante.

      Le pétrole a donc généré de la richesse, et ce nouvel apport économique a permis d’investir dans des routes et des infrastructures. C’était une période charnière pour le Moyen-Orient, mais aussi pour Land Rover. Un nouveau véhicule était en conception, et bientôt le somptueux nouveau Range Rover allait voir le jour. Les premières versions 2-portes étaient essentiellement des véhicules à caractère utilitaire, mais de plus luxueux modèles commencèrent à arriver, ainsi que des versions 4 portes plus grand public. La marque était devenue un ‘Must’ dans toute la région.

      Avec le temps, un nouveau type de Land Rover a fait son apparition au Moyen-Orient. Les tout premiers prototypes de Discovery furent affrétés aux Emirats Arabes Unis afin de les tester dans des conditions de chaleur extrême. Et évidemment, quelques uns ne revinrent jamais à Solihull.

      Tout comme les Land Rover ont aidé à définir et à développer la région Moyen-Orientale, en retour, la région a elle aussi aider à concevoir et à perfectionner le Discovery, ainsi que les générations suivantes de Land Rover et Range Rover, un beau cadeau pour la marque.

      Le Cheikh Zayed ben Sultan Al Nahyane, père fondateur des Emirats Arabes Unis, au volant de son Range Rover en 1976, inspectant des équipements d’exploration pétrolière en mer.

      Le Cheikh Saqr ben Mohamed Al Qassimi, émir de Ras el-Khaïmah, rencontrant des membres de la tribu Habus lors d’un périple dans les montagnes de son émirat en 1954.

      L’aéroport de Charjah était reconnu internationalement comme une importante base de ravitaillement en carburant pour les vols vers l’Inde ou vers l’Australie.

      Le premier prototype des Séries I était doté d’un volant central, comme les tracteurs, mais les versions grand public furent équipées de volant à droite ou à gauche. Les choses ont bien évolué depuis.

      Suite à la pénurie d’acier de l’après-guerre, on a utilisé l’aluminium pour les carrosseries. Le gain de légèreté qui en a résulté a été un élément déterminant pour les capacités hors-piste des Land Rover.

      La distribution de véhicules Land Rover dans le Golfe a été initiée et coordonnée par Al Zayani, le concessionnaire de Bahreïn, en 1949. Il existe à présent 7 distributeurs indépendants couvrant le réseau commercial de l’ensemble de la région des pays du Golfe.